JIGORO KANO

Fondateur du Kodokan judo

 

Jigoro Kano est né le 28 octobre 1860 à Mikage (japon). Il décèdera le 4 mai 1938 (77 ans) sur le bateau lors d’un retour de voyage en Egypte.

1871 : il arrive à Tokyo à 11 ans. Très bon élève au collège, il suit de brillantes études à la faculté des sciences politiques , et des lettres.

Il est petit et chétif. Sous les brimades de ses camarades de classe, il décide de suivre des cours de jujitsu.

 

Très appliqué , il maitrise plusieurs styles de jujitsu….jusqu’à fonder sa propre école …le KODOKAN….en 1882 où il transforme le jujitsu en judo ( Le ju-jitsu est une technique de combat à mains nues utilisée par les samouraïs sur le champ de bataille : sa seule vocation est de mettre, vite et bien, un attaquant hors d'état de nuire. Kano cherche à le transformer en un moyen d'éducation du corps et de l'esprit adapté à l'éducation de toute une nation. Il renomme sa discipline de Ju-Jutsu (technique/art de la souplesse) à Ju-do (Voie de la souplesse), et fonde ainsi ce qui est probablement le premier budo moderne. D'autres maîtres suivront en effet son exemple, transformant leur art de « technique » en « voie ».)

 

Les maximes suivantes lui sont attribuées (entre autres):

« Entraide et prospérité mutuelle » et « minimum d’effort, maximum d’efficacité »

Dans sa vie professionnelle, Kanō était un éducateur. Il fut notamment directeur de l'enseignement primaire pour le ministère de l'Éducation entre 1898 et 1901, puis président de la Tokyo Higher Normal School de 1901 à 1920. Il a joué un rôle majeur pour que le judo et le kendo entrent dans le programme des écoles publiques japonaises dans les années 1910. Par ailleurs, il fut le premier membre asiatique du Comité international olympique (CIO), en fonction de 1909 à 1938, représenta officiellement le Japon à la plupart des Jeux olympiques tenus entre 1912 et 1936, et fut porte-parole pour la candidature du Japon aux Jeux de 1940.

 

Photos associées : Jigoro kano